Lettres aux syndicats

OCTOBRE 2018

EFFRONDREMENT DU POUVOIR D'ACHAT :
LA COLÈRE MONTE DANS TOUT LE PAYS

Le 17 novembre dernier, 300 000 "gilets jaunes" ont organisé plusieurs milliers de barrages à travers tout le pays.

 

Cette situation, même si elle ne se situe pas directement sur le terrain syndical, exprime le ras le bol de l'immense majorité des salariés et des retraités face à la politique d'austérité, de blocage des salaires, de hausse de la CSG, de destructions des droits, mise en oeuvre par le gouvernement Macron-Philippe.

 

La hausse des carburants a été le facteur déclencheur.

 

Pendant des années, la spéculation immobilière en ville a contraint de plus en plus de salariés à s’éloigner de leurs lieux de travail pour pouvoir être propriétaires ou bénéficier de loyers abordables… et aujourd’hui ils n'ont d'autre choix que de dépenser une part croissante de leurs revenus pour pouvoir simplement aller travailler.

 

L'inflation repart à la hausse en un an : +26% pour le fioul domestique, +20% pour le gaz, +2,8% pour l’alimentation, +1,6% pour les loyers… D'octobre 2017 à octobre 2018, l'inflation est de 2,2%.

 

Selon France Info en date du 21 novembre 2018 : "Entre 2008 et 2016, les ménages ont perdu en moyenne près de 500 euros de revenu disponible par an, révèle une étude de l'Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE). Le revenu disponible est ce qui reste aux ménages une fois déduits les impôts et les cotisations."

 

Tout démontre que l'écrasante majorité des salariés a envie d'en découdre pour obtenir satisfaction sur les revendications. Plus que jamais, la revendication d'augmentation générale des salaires devient une priorité. Elle concentre toutes les autres revendications : dégradations des conditions de travail, effectifs, précarité...

 

Dans le secteur de la santé privée à but lucratif ou non, les employeurs prenant appui sur les ordonnances Macron, poursuivent le blocage des salaires et tentent d'avancer sur la voie de l'éclatement des Conventions Collectives Nationales dans l'objectif d'en "faire des coquilles vides".

 

Face à cette situation, notre Union Nationale des Syndicats FO de la Santé Privée prendra ses responsabilités pour organiser la préparation du rapport de forces pour exiger :

 

  • Une augmentation générale des salaires dans toutes les Conventions Collectives Nationales
  • La préservation des droits et garanties conventionnelles
  • Une véritable revalorisation des grilles de classification et déroulement de carrière
  •  

L’Union Nationale des Syndicats de la Santé Privée FORCE OUVRIERE est prête
à engager l'action commune, y compris dans le cadre de la grève, avec toutes les
organisations syndicales qui partagent nos revendications

 

AU SOMMAIRE 

EDITO p.01

CABINETS MÉDICAUX  C.M.P. du 04.10.2018 p .03
PROTHÉSISTES DENTAIRES  C.P.N. du 12.10.2018 p.07
F.E.H.A.P.  C.P.N. BASS du 15.10.2018 p.11
F.H.P C.M.P. du 17.10.2018 p.14
CABINETS DENTAIRES  CPPNI ET CPNE FP du 25.10.2018
p.17
THERMALISME C.P.N. du 30.10.2018 p.19

> Merci de vous connecter pour lire la suite

Les anciennes lettres

Janvier 2017
> Merci de vous connecter pour lire la suite
Décembre 2016
> Merci de vous connecter pour lire la suite
Novembre 2016
> Merci de vous connecter pour lire la suite
JUILLET AOUT 2016
> Merci de vous connecter pour lire la suite
JUIN 2016
> Merci de vous connecter pour lire la suite
MAI 2016
> Merci de vous connecter pour lire la suite
AVRIL 2016
> Merci de vous connecter pour lire la suite
MARS 2016
> Merci de vous connecter pour lire la suite
FÉVRIER 2016
> Merci de vous connecter pour lire la suite
JANVIER 2016
> Merci de vous connecter pour lire la suite

Pages