Lettres aux syndicats

Message d'erreur

  • Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans views_php_handler_field->pre_render() (ligne 202 dans /srv/data/web/vhosts/unsfo.org/htdocs/sites/all/modules/views_php/plugins/views/views_php_handler_field.inc).
  • Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans views_php_handler_field->pre_render() (ligne 202 dans /srv/data/web/vhosts/unsfo.org/htdocs/sites/all/modules/views_php/plugins/views/views_php_handler_field.inc).
DECEMBRE 2020

En ce début d’année, et malgré les incompétences notoires du gouvernement à combattre la crise sanitaire, un espoir d’amélioration se profile avec la mise en place des vaccinations contre la COVID-19. Cependant, la gestion de la campagne de vaccination est à l’image de la situation que nous avons connue au mois de mars avec les masques et les tests.

L’Union Nationale sera vigilante pour que l’ensemble des personnels de la santé privée qui le désire, puisse y avoir accès.

Dans notre secteur d’activité, l’extension des 183 € nets d’augmentation de salaire issue de « l’accord Ségur » à tous les exclus du secteur médico-social n’est toujours pas réglée. Dans le secteur non lucratif, des initiatives devraient voir le jour dans la deuxième quinzaine de janvier.

Nous appellerons l’ensemble de nos syndicats à y prendre part. Nous devrons, dans l’unité la plus large, là où c’est possible, être moteur d’une mobilisation, qui seule, sera en capacité de faire plier ce gouvernement.

Notre mot d’ordre doit rester le même : 183€ pour tous !

Dans le secteur lucratif, c’est dans « la poche des actionnaires » qu’il va falloir aller chercher les 23€ qui manquent pour que les salariés puissent obtenir les mêmes augmentations que celles obtenues dans la fonction publique hospitalière. C’est également « dans les poches » du patronat que les salariés du secteur libéral devront aller chercher ces mêmes augmentations de salaire.

Nous devrons tout mettre en œuvre pour mettre en place ces mobilisations.

Ces victoires ne tomberont pas du ciel. Si le patronat reste sourd à nos revendications, c’est par la grève qu’il faudra aller les chercher.

Ce début d’année est aussi ponctué par la crise et ses nombreux dégâts collatéraux (plans sociaux, chômage partiel, restriction des libertés…). Aujourd’hui, le gouvernement se dit prêt à prolonger l’état d’urgence sanitaire. Les réformes sur l’assurance chômage et les retraites ne sont toujours pas abrogées.

L’examen à l’Assemblée Nationale de la proposition de loi relative à « la sécurité globale » a débuté le 17 novembre dans le cadre d’une procédure accélérée. Le 2 décembre, le gouvernement a publié en catimini des décrets élargissant considérablement le champ de trois fichiers de police et de gendarmerie.

Le projet permet l’utilisation de la technologie au service du fichage généralisé des citoyens, fichage renforcé par les décrets du 2 décembre 2020.

L’article 24 interdit à quiconque, y compris aux journalistes, de filmer et de diffuser des images de policiers.

Si le gouvernement est déterminé à passer cette loi en force, c’est qu’elle constitue un point d’appui important pour réprimer toutes contestations contre sa politique de destruction de nos droits et garanties collectives, de nos droits sociaux. La crise sanitaire est un prétexte pour de nouveaux plans de licenciements et de remise en cause des acquis sociaux. Ce qui se traduit par le développement du chômage, de la précarité, de la pauvreté et de la misère. Parce qu’il veut nous empêcher de les combattre, le gouvernement s’engage dans une escalade liberticide. Nous ne l’acceptons pas !

L’action efficace que constitue la grève massive ne peut passer que par le renforcement de nos syndicats, le développement de nouvelles implantations.

C’est avec les syndicats que les travailleurs ont arraché les acquis de 1936 et 1945. C’est aussi avec les syndicats qu’ils seront en mesures de combattre les attaques incessantes de ce gouvernement aux ordres de la finance.

En ce début 2021, l’Union Nationale des Syndicats FORCE OUVRIÈRE de la Santé Privée appelle tous ses syndicats à informer et à organiser les salariés de notre secteur pour préparer les prochaines mobilisations sectorielles et interprofessionnelles qui seront inévitablement à l’ordre du jour.

Le Bureau de l’Union Nationale

Au Sommaire

- Edito p.02

- «183€ pour tous !» p.03

- HARMONISATION FHP-SYNERPA-THERMALISME

- CPPNI DU 15.12.2020 p.04

- CPPNI DU 18.12.2020 P.06

- DOSSIER TPE Le cahier de votants P.09

- FICHES PRATIQUES InFO.TPE - n°11: Prévoyance sociale complémentaire p.10

-n°12 : Être cadre dans une TPE p.12

- n°13 : La Convention Collective dans les TPE p.14

> Merci de vous connecter pour lire la suite

Les anciennes lettres

DECEMBRE 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
NOVEMBRE 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
OCTOBRE 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
SEPTEMBRE 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
JUILLET-AOUT 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
JUIN SPECIAL SEGUR
> Merci de vous connecter pour lire la suite
JUIN 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
MAI 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
AVRIL 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
MARS
> Merci de vous connecter pour lire la suite

Pages