Lettres aux syndicats

Message d'erreur

  • Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans views_php_handler_field->pre_render() (ligne 202 dans /srv/data/web/vhosts/unsfo.org/htdocs/sites/all/modules/views_php/plugins/views/views_php_handler_field.inc).
  • Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans views_php_handler_field->pre_render() (ligne 202 dans /srv/data/web/vhosts/unsfo.org/htdocs/sites/all/modules/views_php/plugins/views/views_php_handler_field.inc).
JUIN SPECIAL SEGUR

édito

Accord sur les salaires du « Ségur »

Pour FO, ce n’est pas un solde de tout compte !!!

 

Le 25 mai dernier, Edouard PHILIPPE a lancé le « Ségur de la Santé », dont l’objectif du premier pilier était, selon le Gouvernement, de « Rendre attractive la Fonction Publique Hospitalière : Revaloriser les carrières et les rémunérations et sécuriser les environnements de travail ».

La mobilisation historique du 16 juin 2020, qui fait suite à des mois de grèves et manifestations, a contraint le Gouvernement à reculer et à concéder une augmentation de 183 euros net /mois à plus d’un million d’hospitaliers. Du jamais vu depuis 1988 ! Et cela s’applique à l’ensemble du personnel soignant et non soignant.

 

La pression était telle, que le Gouvernement a dû reculer et débloquer des fonds pour les salaires pour l’ensemble des personnels, ce qui n’était pas du tout dans ses intentions. Mais pour que cette principale mesure s’applique, le Gouvernement a voulu un accord majoritaire, basé sur la représentativité syndicale voulue en 2008 par le MEDEF, la CFDT et la CGT, faute de quoi il n’appliquerait que des mesures minimales avec une enveloppe financière réduite.

 

Après avoir consulté l’ensemble de ses syndicats et obtenu le mandat, le Comité National de notre Fédération a donné le feu vert à notre Secrétaire Général pour signer cet accord. Il l’a aussi mandaté pour faire connaître nos réserves auprès du 1er Ministre et demander au Ministre des Solidarités et de la Santé d’aligner les mesures pour les salariés du privé non-lucratif sur celles de la fonction publique hospitalière.

Cette mesure d’augmentation des salaires est générale puisqu’elle bénéficiera à tous les personnels non médicaux des établissements hospitaliers et des EHPAD du public comme du privé.

Sous réserve de conclusion d’un accord collectif négocié, les salariés verront leurs salaires revalorisés de 180 € net/mois pour le secteur non lucratif et de 160 € net/mois pour le secteur lucratif (voir le courrier d’Olivier VERAN en page 3 ). Mais pas d’euphorie, il ne s’agit pas d’un cadeau du Gouvernement mais tout simplement d’un réajustement des salaires gelés depuis plusieurs années.

Bien que signataire, nous avons émis des réserves concernant les autres mesures. OUI, nous avons obtenu une augmentation de salaire, mais NON, nous ne renonçons pas à défendre nos revendications, toutes nos revendications, jusqu’à satisfaction de celles-ci.

 

Comme il est stipulé dans l’accord relatif à la fonction publique hospitalière signé par FO, « un travail spécifique devra être conduit sur la situation particulière des agents et des salariés des établissements sociaux et services médico-sociaux (hors EHPAD). » La prise en compte de ces secteurs devra aussi se faire dans le secteur privé.

 

Pour FORCE OUVRIÈRE, cet accord n’est pas, un solde de tout compte ! Nous prenons ce que l’on a gagné et nous combattrons les autres mesures, jusqu’à satisfaction de nos revendications.

L’Union Nationale des Syndicats FORCE OUVRIÈRE de la Santé Privée va donc demander rapidement l’ouverture de ces négociations lors des prochaines Commissions Paritaires des Conventions Collectives Nationales concernées.​

 

FORCE OUVRIÈRE sera vigilante à ce que l’intégralité des sommes dégagées dans le secteur privé reviennent aux salariés.

Comme nous l’avons toujours affirmé, nous nous battrons pour que l’ensemble des catégories professionnelles puissent bénéficier de ces augmentations de salaire.

 

Il n’est pas question pour FORCE OUVRIÈRE que la négociation sur l’augmentation des salaires soit accompagnée de contreparties comme la déréglementation des Conventions Collectives, l’aménagement des règles sur le temps de travail, etc….

 

Nous devons TOUS ENSEMBLE prendre notre destin en main et exprimer notre détermination en installant le rapport de force face à des employeurs qui privilégient les intérêts financiers plutôt que l’intérêt des salariés et ce rapport de force passe aussi par une syndicalisation massive.​

 

NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS !!!​

 

à Paris, le 17 Juillet 2020

 

Au sommaire

- Edito p.01

- Lettre du Ministère des Solidarités et de la Santé concernant les secteurs privés lucratif et non lucratif. p.03

- Tract UNSSP FO du 11 Juillet 2020 p.05 - Communiqué de presse de la Fédération des personnels des Services Publics et de Santé du 15 juilet 2020 p.06

> Merci de vous connecter pour lire la suite

Les anciennes lettres

JUIN SPECIAL SEGUR
> Merci de vous connecter pour lire la suite
JUIN 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
MAI 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
AVRIL 2020
> Merci de vous connecter pour lire la suite
MARS
> Merci de vous connecter pour lire la suite
FÉVRIER
> Merci de vous connecter pour lire la suite
JANVIER
> Merci de vous connecter pour lire la suite
DÉCEMBRE
> Merci de vous connecter pour lire la suite
NOVEMBRE 2019
> Merci de vous connecter pour lire la suite
OCTOBRE 2019
> Merci de vous connecter pour lire la suite

Pages